Pourquoi et Comment améliorer le PageSpeed de votre site WordPress

Pourquoi et Comment améliorer le PageSpeed de votre site WordPress 

 

En ce mercredi, je vais vous parler de référencement et plus précisément de Page Speed.

Je tiens à rappeler pour les non-initiés que le Page Speed est comme son nom l’indique la vitesse d’une page et même pour être plus précis la vitesse du chargement de la page.
Cette vitesse est calculée à partir du moment où vous cliquez sur une page web et se finit lorsque l’intégralité du contenu de la page est chargée.

 

Mais alors pourquoi est-il important d’avoir un bon Page Speed ?

Outre l’aspect lié à la visibilité et au référencement, le Page Speed va avoir un impact considérable sur l’expérience utilisateur.

La fréquentation d’un site e-commerce est en partie affectée par la vitesse de chargement des pages. On observe une baisse de trafic au-delà de 500 ms d’attente, et une chute considérable du nombre de visiteurs avec des temps de chargement dépassant les 4 secondes. Il a été démontré que pour chaque seconde supplémentaire dans le chargement d’une page, le taux de conversion chute de 7 %, le nombre de pages vues de 11 % et la satisfaction client de 16 % en moyenne.

Diminuer de 50% le temps de chargement des pages correspond à une augmentation de 13% des ventes !!

 

Afin d’améliorer au mieux votre Page Speed, je vais vous partager quelques règles et pistes d’amélioration pour un site WordPress.

Le point d’entrée pour une quelconque amélioration est l’analyse de l’existant. En effet, faire un diagnostic de votre site va vous permettre d’identifier les défauts et les axes pour les futures optimisations et améliorations.

Il est conseillé d’utiliser plusieurs outils de mesure pour vos tests et de ne pas se limiter à un seul mais surtout cela permet de faire des recoupements et d’obtenir des résultats plus fiables.

Why-is-“unavailable”-message-from-PageSpeed-Insights-tool

Le service de tests de performance de Google, Page Speed Insight est l’un des outils de référence. Ce service permet d’obtenir une évaluation « objective » de la vitesse de chargement de votre site à la fois sur mobile et sur ordinateur. Les performances d’un site sont en effet souvent variables suivant les terminaux utilisés, la location des serveurs, etc. L’un des autres avantages de Page Speed Insights : le service vous donne des conseils personnalisés, classés par ordre de priorité pour remédier aux éventuelles défaillances repérées lors du test (concernant le poids de vos images, la gestion des fichiers JS et CSS, la mise en cache, etc.).

 

Après cette étape d’analyse, place à l’aspect technique. Je vais vous présenter quatre axes d’optimisation technique.

 

1_Choisissez un thème WordPress léger

Le choix d’un thème WordPress se fonde bien sûr sur des considérations esthétiques et ergonomiques. Or, les thèmes ergonomiques, bourrés de fonctionnalités et magnifiques visuellement ne sont pas toujours les plus légers. Plus un thème est lourd, plus il aura tendance à ralentir la vitesse de chargement de votre site, parfois dans des proportions considérables.

Quelques conseils pour choisir son thème WordPress :

  • Choisissez un thème qui ne propose que les fonctionnalités dont vous avez besoin.
  • Choisissez un thème Responsive Design
  • Evitez les thèmes trop anciens,
  • Choisissez un thème compatible avec les versions les plus récentes des navigateurs web.

Speed-Optimization-Free-WordPress-Plugin

2_Supprimez les extensions et plugins inutiles

Ce qui compte, c’est la qualité des extensions utilisées, et non la quantité.

L’idéal est d’utiliser le moins d’extensions possibles et d’éviter les extensions dont vous n’êtes pas certain de la qualité. Supprimer surtout toutes les extensions qui font doublon.

Je vous conseille de faire un inventaire de l’ensemble des plugins que vous avez téléchargé (qu’ils soient activés ou désactivés)

 

3_Choisissez une formule d’hébergement qui correspond à votre besoin.

La qualité de l’hébergement joue sur la vitesse de chargement de votre site.

  • L’hébergement mutualisé : vous partagez les ressources d’un même serveur avec d’autres clients de l’hébergeur. Ce type d’hébergement, le moins cher, n’est viable que pour les sites à faible trafic et consommant peu de ressources (blogs ou sites vitrines de petites entreprises). Il suffit que des sites hébergés sur le serveur mutualisé consomment beaucoup de ressources pour que cela ralentisse votre propre site (l’hébergeur peut mettre du temps à recadrer les sites trop gourmands). C’est l’éternel problème de la colocation…
  • L’hébergement dédié : vous louez auprès de l’hébergeur un serveur pour vous tout seul (il vous est dédié : d’où le nom). L’hébergement dédié est celui qui convient le mieux pour les sites e-commerce ou les blogs à fort trafic. Ce type d’hébergement permet de gérer l’administration du serveur, contrairement à l’hébergement mutualisé : un serveur mutualisé est géré et paramétré par l’hébergeur.
  • L’hébergement virtuel (VPS) : à mi-chemin entre l’hébergement mutualisé et l’hébergement dédié. Le principe consiste à louer ou acheter une partie d’un serveur dédié pour en faire un serveur virtuel administré par vos soins.

 

4_Réduisez le poids des images.

Les images font parties des éléments les plus énergivores en matière de ressources serveur.

Il est donc important de réduire leurs poids et pour cela il existe trois méthodes :

  • Compresser vos images
  • Changer le format de vos images : certains formats sont plus lourds que d’autres.
  • Réduire les dimensions : plus les dimensions seront petites, plus les images seront légères.

J’espère que cet article vous aura plu, bonne journée et bonne semaine.

 

 Article rédigé par Mathias
Aristys-Web
Vous Valoriser sur le web est notre métier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s