Les indicateurs de mesures de pollution

Les indicateurs de mesures de pollution

Les indicateurs de mesures de pollution

 

A l’heure des deux transitions majeures du XXIème siècle – numérique et écologique – la réduction des impacts environnementaux du numérique représente un enjeu majeur. Si l’on se concentre sur les équipements, nous constatons que l’allongement de leurs durée de vie, la réduction des consommations et une gestion optimale de leur fin de vie, constitue des leviers considérables pour réduire leur impact environnemental individuel.

Mais il en va autrement pour les services numériques. Constitués de dizaines d’équipements et de logiciels différents, ils forment des systèmes complexes au sein desquels les responsabilités et les leviers d’actions sont éclatées. Dès lors, seule une analyse globale permet d’identifier les principaux leviers à actionner. C’est ce que propose la démarche d’écoconception de service numériques. Afin effectuer cette analyse il existe actuellement plusieurs outils : certains pour mesurer uniquement l’empreinte environnementale ou la conception d’une page, et d’autres offrent la possibilité de travailler directement dans un « framework » d’éco-conception. Citons quatre outils parmi les plus utilisés et les plus reconnus :

ecoindex.fr_
ecoindex.fr_

EcoIndex, développé par GreenIT et nxtweb. L’objectif d’EcoIndex est d’aider le plus grand nombre de personnes à prendre conscience de l’impact environnemental d’Internet et de proposer des solutions concrètes pour réduire cet impact. EcoIndex permet de mesurer l’empreinte applicative et physique qui en découle (consommation RAM et bande passante …).

Google page speed
Google page speed

PageSpeed, qui présente des rapports sur les performances réelles d’une page, fournit des suggestions sur la façon dont cette page peut être améliorée. Il évalue dans quelle mesure une page web suit les meilleures pratiques de performance courantes et calcule un score de 0 à 100 qui estime sa marge de performance.

EcoMeter génère le DOM (Document Object Model) dans un navigateur sans tête (PhantomJS). Ensuite, il analyse les DOM en recherchant des modèles représentatifs des meilleures pratiques. Lorsque l’analyse se termine, Ecometer.org montre un résumé des critères en indiquant s’ils sont respectés ou non et propose quelques points d’améliorations.

A l’heure actuelle, ces outils ne permettent pas d’avoir une vision pour l’ensemble du cycle de vie, ils interviennent uniquement dans la mesure sur l’utilisation du site web. Il devient donc important de trouver d’autres outils permettant d’avoir un aperçu de l’impact environnemental dans les autres étapes du cycle..

Article rédigé par David
Aristys
Vous Valoriser sur le web est notre métier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s