Le W3C devient éthique : l'écologie au cœur du web !

Le W3C devient éthique : l’écologie au cœur du web !

Le W3C devient éthique : l’écologie au cœur du web !

 

L’organisme World Wide Web Consortium « W3C », qui régit les lois de modélisation standardisée du web, nous surprend encore avec la publication de sa note intitulée : W3C TAG Ethical Web Principles. Pour rappel, le W3C est une communauté internationale où les membres et le public travaillent ensemble pour développer les prochains standards du web. Fondé par l’inventeur du web et Directeur du W3C Tim Berners-Lee et dirigé par le CEO Jeffrey Jaffe, dont sa mission est de mener le web à son plein potentiel.

Le W3C devient éthique : l'écologie au cœur du web !
Le W3C devient éthique : l’écologie au cœur du web !

Cette note expose les fondements essentiels pour concevoir un web plus respectueux de notre environnement et de l’être humain. Elle se compose de 12 éléments principaux :

  • Il y a un seul Web
  • Le Web ne doit pas nuire à la société
  • Le Web doit promouvoir une communauté et des débats sains
  • Le Web est pour tout le monde
  • La sécurité et la confidentialité sont essentielles
  • Le Web doit permettre la liberté d’expression
  • Le Web doit permettre aux gens de vérifier les informations qu’ils y trouvent
  • Le Web doit renforcer le contrôle et le pouvoir des individus
  • Le Web doit être une plate-forme qui se préoccupe de l’environnement
  • Le Web est transparent
  • Le Web est multi-navigateurs, multi-OS et multi-périphériques
  • Les internautes doivent pouvoir rendre le contenu Web à leur guise

 

Le W3C devient éthique : l'écologie au cœur du web !
Le W3C devient éthique : l’écologie au cœur du web !

 

 

Le principe clé de cette nouvelle orientation, hors-mis le respect d’autrui, est le lien entre l’environnement et le web. Il faut savoir qu’environ 2 % des émissions mondiales de carbone proviennent de l’électricité utilisée par Internet. En 2020, les data centers contiendront 44 000 milliards de gigaoctets de données.

Cette obésité, soi-disant, immatérielle a des conséquences néfastes sur notre environnement.  Au Ghana, l’espérance de vie des jeunes qui travaillent sur la plus grande décharge de déchets numériques du monde est de 25 ans. Chaque année, cette décharge reçoit 40 millions de tonnes de déchets numériques.

Le monde numérique est donc tout aussi responsable que n’importe quelle autre industrie polluante de la détérioration des conditions de vie sur Terre.

Le bilan du « Collectif conception numérique responsable » qui défend depuis 10 ans une conception responsable des services est étroitement similaire à la réforme du W3C. L’éco-conception web n’est pas une légende, c’est une communauté qui bâtit l’avenir des sites Internet en optant pour le meilleur compromis entre performance et réduction de l’impact sur l’environnement.

Serait-ce la solution qui permettra un retour favorable du web dans le respect de la viabilité de notre planète ? Nous le pensons !  Et vous ?

 

Ils en parlent :

https://www.eco-conception.fr/articles/h/world-wide-web-et-le-web-devint-ethique.html

www.franceinter.fr/environnement/greenweb-une-serie-web-pour-connaitre-l-impact-catastrophique-d-internet-sur-le-rechauffement-climatique

https://www.greenit.fr/2019/07/02/et-le-web-devint-ethique/

 

Article écrit par Marion
(sources : http://www.w3.orghttp://www.franceinter.fr/environnement – collectif.greenit.fr – http://www.greenit.fr/2019/07/02/et-le-web-devint-ethique)
Aristys

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s